Articles

ACTIV’ADIS poursuit sa démarche de certification en vue de devenir le partenaire industriel externalisé des entreprises de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les tâches non mécanisables de petite et moyenne série sont souvent un caillou dans la chaussure des industriels : c’est devenu la spécialité d’ACTIV’ADIS.

L’atelier MONTAGE-CABLAGE s’est spécialisé dans la fabrication de sous-traitance de ces produits pour permettre à ses clients de rester concentré sur leur cœur de métier.

Montage de faisceaux électriques, assemblage de luminaires, montage de sous-ensembles mécaniques pour l’aéronautique et le ferroviaire, implantation de composants traditionnels, contrôle et emballage sont autant de métiers qui sont parfaitement maitrisés par le personnel de cet atelier.

Conscient que la qualité du travail de ses salariés est un élément primordial pour satisfaire ses clients, ACTIV’ADIS s’est engagé depuis plusieurs années, dans une démarche de certification de son organisation : la certification ISO 9001.

Des procédures qualité ont été mise en œuvre pour s’assurer de la traçabilité et de la qualité des produits qui sont confiés à son atelier de MONTAGE-CABLAGE.

Après un audit passé auprès d’AFNOR certification, le précieux label a été obtenue fin 2015.

Placé de manière idéale au carrefour des autoroutes de la France, à Clermont Ferrand, ACTIV’ADIS répond de manière efficace et réactive à toutes les demandes de ses clients.

De prestigieux clients comme ANSALDO, SUNLUX, COOPER Sécurité ou MICHELIN lui font confiance depuis des années.

Par ailleurs, son statut d’entreprise adaptée, entreprise embauchant au minimum 80% de personnes en situation de handicap, permet à ACTIV’ADIS de faire bénéficier à ses clients d’unités bénéficiaires qui viennent en déduction de la cotisation AGEFIPH.

Cela permet à ses clients de faire une économie substantielle qui vient s’ajouter à la qualité des prestations et des relations qui sont entretenues avec ses partenaires.

Contact :             Laurent LIVERNOIS         04.73.74.56.21

l.livernois@activadis.com

 

©Prod03-74©Prod03-84

Elles sont sociales, solidaires et performantes…

La Fédération des Entreprises d’Insertion vous propose une vidéo de présentation de INSER’ADIS: ICI

INSER’ADIS s’engage dans une dynamique de progrès continu pour la satisfaction de ses salariés en insertion, de ses clients et de ses partenaires, ainsi que pour la mobilisation et la fierté de l’ensemble de ses collaborateurs.

Nous nous appuyons sur la norme ISO 26000, car elle nous permet d’alimenter notre réflexion stratégique (orientation et propositions) ce qui nous aide à définir notre système de management selon la norme ISO 9001.

Nous utilisons des principes de la Responsabilité Sociétale des Entreprises au travers :

–        D’engagements responsables,

–        De comportements éthiques et transparents,

 

ADIS au sommet du Sancy pour ses 40 ans

Au-delà des préjugés – Toujours plus haut, toujours plus loin

Dans le cadre des 40 ans d’ADIS, association pour le développement de l’insertion socio professionnelle des personnes handicapées,  un grand événement a été organisé le Vendredi 11 Septembre 2015, l’ascension du plus haut mont d’Auvergne, LE PUY DE SANCY.

250 salariés d’ADIS, dont plus de 80 % de travailleurs en situation de handicap ont participé à ce défi d’exception.

IMG_1442Une forte mobilisation autour de cet événement avec le soutien et la présence du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne, des secouristes de l’association la « Croix Blanche » et de l’association « Handi Cap Evasion ». Cette dernière a permis d’accompagner jusqu’au sommet 7 personnes en fauteuil roulant ou à mobilité fortement réduite grâce à l’utilisation de Joelettes.

 

ADIS s’était donné comme objectif de permettre à l’ensemble des salariés d’accéder au Sommet du Sancy. Cette ascension représentait un défi pour l’association et pour chaque participant. Ils qui ont dû faire preuve, main dans la main, de détermination, de confiance et de solidarité.

IMG_1402Cette action a été aussi l’occasion de permettre à certaines personnes de découvrir et d’apprécier leur propre région et la marche en Haute Montagne. Nombreux participants ont ressenti une réelle fierté de repousser leur limite à leur rythme et de réussir.

SOLIDARITE : Se soucier et respecter les conditions physiques de chacun, s’entraider et se soutenir notamment en portant les personnes à mobilité réduite, à tour de rôle, pour gravir les dernières marches qui mènent au sommet.

DETERMINATIOIMG_1468N: Cette ascension a été une épreuve de taille et une grande fierté pour les participants ayant rarement eu l’occasion de pratiquer ce genre d’activité.

CONFIANCE : Se faire confiance et faire confiance aux personnes qui nous encadrent autant pour les personnes qui ont emprunté le sentier, 550 mètres de dénivelé, que pour les personnes en joelette.

 

 Nous vous laissons profiter de cette vidéo!

Bienveillance et Attention !

Bienveillance et Attention ! Les pépites de l’efficience et du bien-être en entreprise

Publié le 04/03/2015 sur le journal de l’éco

 « Tout ce qui nous fait accepter la vie est bon, tout ce qui nous la fait refuser est médiocre et provisoire » nous enseigne Jean-Claude Ameisen, Médecin, chercheur et professeur d’immunologie à l’université Paris-Diderot et par ailleurs Président du Comité consultatif national d’éthique. A l’heure du « French Bashing » et de la désespérance contagieuse et  face au changement accéléré et à la difficulté d’agir en prise avec le réel quand on peine à le lire tant il est touffu, contradictoire, hétérogène, bref complexe, Claude Ameisen attire notre attention sur le fait que la paix n’est pas dans le monde mais dans le regard de paix que nous portons sur ce monde ».

 

Quand on veut faire accepter une rupture… il faut commencer par sécuriser…

Nous sommes confrontés à une situation complexe ou l’innovation, garant de notre pérennité, nous oblige à sortir de notre zone de confort qui assure de façon paradoxale notre sécurité. L’innovation dans l’entreprise comme dans la création artistique nécessite d’adopter une vision nouvelle de la réalité qui va inéluctablement provoquer une rupture destructrice de l’ordre établi dans lequel nous évoluons et auquel nous sommes familiers. Quand on veut faire accepter une rupture ou un changement brutal il faut, de façon paradoxale, commencer par sécuriser et flatter les personnes concernées par cette mutation, et plus la rupture est brutale et inexplicable par des mots plus il faut pratiquer une extrême bienveillance et porter son attention aux personnes afin d’éviter des réactions de rejet et de violence à l’encontre des innovations proposées. L’exemple édifiant et réussi des Impressionnistes, grâce à la stratégie qu’ils ont imaginée et mise en place à la fin du 19éme siècle pour faire accepter leur rupture artistique avec le classicisme intemporel et anesthésié de leurs prédécesseurs, éclaire particulièrement la situation que nous traversons actuellement.

La tourmente économique que nous traversons associée à la nécessité d’innover a pour effet de cristalliser l’attention de beaucoup de managers sur la peur d’échouer et sur l’obsession de la performance à tout prix. Cette attitude mentale les pousse à vouloir tout prévoir et contrôler en se focalisant sur la tâche et le résultat et les décentre ainsi de la raison d’être du management, à savoir : l’accompagnement des hommes dans le but de les faire grandir. Cette perte de sens de la fonction du manager qui devrait progressivement passer d’une position hiérarchique à une posture de coach entraine de sérieux dysfonctionnements et une disparition de la bienveillance dans les relations interpersonnelles.

Créer de la confiance et pratiquer la bienveillance…

Bien au contraire les managers devraient s’employer à créer de la confiance et à pratiquer la bienveillance envers leurs collaborateurs pour lever leurs peurs et leur inquiétudes et les rendant ainsi plus audacieux, plus imaginatifs et créatifs. Selon Laurie Mondillon enseignant chercheur spécialiste de la psychologie des émotions et de la gestion du stress, les managers doivent faire de la prévention en aidant leurs salariés à se responsabiliser et construire leur santé et leur bien-être et pas seulement s’occuper d’eux quand ils ont fait un burnout ou un accident cardio-vasculaire ceci d’autant plus que les prévisions en matière de santé au travail laissent augurer d’ici 2020 un accroissement spectaculaire de ces deux fléaux en entreprise.

Au lieu de se laisser envahir par des images et des sons saturés d’informations chaotiques, brutales et inquiétantes Jean Claude Ameisen nous invite, à la lecture des derniers travaux de laboratoire effectués par des scientifiques Japonais à nous plonger dans un univers saturé d’images de bébés pleines de tendresse et d’émotions. Stupeur et tremblement qui aurait pu pronostiquer que la vue d’images représentant de jeunes enfants pouvait à ce point, sans effort et volonté affichée, développer notre empathie et changer, notre humeur, la qualité de notre attention à l’autre, notre désir de coopération mais surtout la qualité et l’efficience de notre travail.

Le manager se doit de devenir un passeur…

Dans le même sens, et à l’éclairage d’une réflexion de Boris Cyrulnik, le manager se doit de devenir un passeur qui aide avec bienveillance et tempérance ses collaborateurs à concilier « deux courants contraires qui les entrainent l’un à devenir eux-mêmes en s’arrachant à leur groupe, l’autre à appartenir à leur groupe, ce qui les ampute d’une partie de leurs potentialités en leur donnant une personnalité collective ». C’est à ce prix que les managers permettront à leurs collaborateurs de retrouver la confiance et la sérénité nécessaires pour assurer leur bien-être et satisfaire de façon pérenne aux exigences d’adaptation, d’innovation et d’efficience imposées par la compétition économique.

J’invite les dirigeants et les managers à lâcher prise…

Le rôle de l’artiste est de nous questionner, de nous déranger sans pour autant nous agresser en stimulant nos yeux anesthésiés par tant d’images qui déferlent au quotidien. Sur les pas de l’artiste, j’invite les dirigeants et les managers à lâcher prise, à mieux sentir et observer leur environnement dans l’instant présent et à être plus bienveillant envers eux même et les autres. Ils développeront ainsi leur vision prospective et leur créativité et pourront répondre collectivement, avec bien-être et efficience, aux nombreux défis en termes d’innovation et de performance auxquels ils sont confrontés. Pour ce faire ils peuvent se tourner vers des méthodes aujourd’hui validées scientifiquement en découvrant puis en pratiquant au quotidien des techniques telles que la « Mindfulness » ou « Méditation en Pleine conscience » et la « Cohérence cardiaque ».

Une chronique du Journal de l’éco
Go Between
contacter: gobetween@gobetween.net

Les vies dansent

À 18 ans, Sandra glisse sous le RER et perd sa jambe droite. Comment va-t-elle se reconstruire et vivre pleinement sa vie et sa féminité ? Sandra va rencontrer d’autres jeunes femmes amputées et parler d’amour, de carrière, de parité, d’enfants, de beauté…? Elle repart dans la vie avec une force et une combativité décuplées !

Les vies dansent

PHARM’ADIS lauréat du prix des bonnes pratiques – Prix Qualité performance

C’est avec plaisir que nous vous informons que PHARM’ADIS, entreprise adaptée d’un peu plus de 100 personnes, employant des travailleurs en situation de handicap, située à Cébazat, a été désignée comme lauréate du prix des bonnes pratiques organisé par l’Association France Qualité Performance, dont les prix ont été remis le jeudi 29 novembre 2013 à Bercy.

PHARM’ADIS est une entreprise du groupe ADIS qui s’est donné pour mission l’insertion socioprofessionnelle des personnes en situation de handicap.

En tant qu’entreprise adaptée, PHARM’ADIS n’emploie que des travailleurs handicapés dans ses ateliers.
Pour répondre à de très fortes exigences de qualité et de traçabilité de ses clients dans le domaine du conditionnement de médicaments à usage pharmaceutiques et vétérinaires, elle a su développer une organisation adaptée aux personnes recrutées. Un accueil et une formation régulière de ses effectifs lui permet de garantir une qualité irréprochable à ses clients.
Certifiée ISO 9001, PHARM’ADIS entraine dans son sillage les autres entités du groupe, elles aussi dédiées aux personnes handicapées.

Le groupe ADIS a su, depuis plus de 37 ans, mettre en œuvre des solutions sans cesse renouvelées, pour permettre l’insertion socioprofessionnelle des travailleurs en situation de handicap :

• Cap Emploi, situé à Cébazat, est un Organisme de placement, cotraitant de pôle emploi, qui prépare des personnes handicapées à l’emploi pour l’ensemble du Puy de Dôme,
• ACTIV’ADIS, entreprise adaptée située à Clermont Ferrand, propose des services à divers clients dans le domaine du conditionnement, de la couture industrielle, du montage cablage, de l’imprimerie-routage et de la préparation de commande,
• AGRADIS, entreprise adaptée située à Malintrat, propose des services d’entretien d’espace vert aux collectivités locales et aux entreprises,
• INSER’ADIS, entreprise de travail temporaire d’insertion située à Clermont Ferrand, propose des missions d’intérim à des personnes en situation de handicap dans des entreprises ordinaires,
• ADIS Conseil et Formation, situé à Clermont Ferrand, propose des services de conseil aux entreprises qui souhaite mieux gérer leur politique handicap.
voir la news lettre de Qualité Performance.org