Bilan social 2017

La mission sociale de toutes les entités de l’ADIS est de permettre à des travailleurs en situation de handicap de mieux s’insérer grâce à son travail.

Nous pouvons donc en mesurer les résultats d’une part grâce à la mesure de l’effectif des entreprises commerciales, et d’autre part grâce aux placement réalisés par Cap Emploi et INSER’ADIS.

Nous pouvons noter une nette augmentation de l’effectif présent à fin 2017.

La répartition des salariés présents au 31/12 au sein des différentes structures se décompose comme le montrent les graphiques ci-dessous.

A noter que l’année 2017 a également été marquée par :

  • L’embauche de 26 CDI

Bilan d’activité de l’association

Pôle social 

L’année 2017 a été marqué par la poursuite de la convention signée avec le conseil départemental et une nouvelle convention avec le FSE.

La problématique principale constatée pour la mise en place de notre action est celle rencontrée par les personnes handicapées qui sont confrontées à de nombreuses contre-indications médicales dans leur accès à l’emploi.

Celle-ci se conjugue souvent avec des difficultés sociales et à un contexte économique où l’accès à l’emploi stable reste difficile.

Nous répondons donc à un besoin d’accompagnement social, évalué en amont par le partenaire et qui peut fragiliser l’insertion professionnel.

Notre expertise dans le secteur du handicap permet de confirmer ou non cette évaluation, d’y apporter une réponse adaptée mais également de traiter d’autres problématiques qui peuvent être évoquées durant notre accompagnement.

En ce sens notre intervention répond à une double demande :

– Soit de lever les freins sociaux qui ralentissent l’insertion professionnelle

– Soit, lorsque les contres indications médicales sont trop importantes, permettre à la personne d’accéder aux droits et/ou prestations adaptés à la singularité de chaque situation.

En ce sens, l’action de notre service est facilitatrice puisqu’elle permet de lever des freins sociaux en gardant à l’esprit la possibilité ou non de mettre en place le projet d’insertion professionnel de la personne.

Pour valider la pertinence des réponses que nous pouvons apporter dans le cadre de notre action, nous avons souhaité réaliser une enquête de satisfaction visant :

– Les personnes qui bénéficient de l’accompagnement

– Les services prescripteurs vers le Pôle social

Le niveau de réalisation de l’action est conforme et le calendrier d’avancement a été respecté. Nous avions comme objectifs d’ouvrir 200 parcours d’accompagnement et de présenter les services du pôle Social à 300 personnes qui sont orientées sur les informations collectives Cap Emploi/Pôle Emploi.

Les parcours d’accompagnement :

En 2017, 200 parcours d’accompagnement ont été ouverts.

Personnes vues par le biais des informations collectives :

En 2017, 451 personnes en situation de handicap demandeurs d’emploi ont assisté à la présentation de notre service par le biais des informations collectives :

Analyse des chiffres :

Cette augmentation du public informé s’explique par la présence du Pôle Social dans un plus grand nombre de Pôle Emploi.

L’objectif a été atteint dès le mois d’octobre mais il nous semblait cohérent de poursuivre notre intervention auprès des agences envers lesquelles nous nous étions engagés, d’autant plus que nous avions repéré des besoins auprès de nouvelles agences (Chamalieres et Cournon).

La majorité de nos accompagnements ont été orientés par CAP EMPLOI. En effet, Cap Emploi accompagne exclusivement les demandeurs d’emploi en situation de handicap. Il est donc un partenaire majeur de notre action. Ces prescriptions ont représenté 63% des personnes accompagnées en 2017.

Tous les demandeurs d’emploi en situation de handicap ne bénéficient pas d’un accompagnement par Cap emploi aussi, le Pôle emploi est le deuxième prescripteur le plus important de notre action, il représente 22.5% des personnes suivies par le Pôle Social.

Cap Emploi

Les résultats 2017 ont été satisfaisants puisque tous les objectifs ont été quasiment atteints et que nous avons été retenus en tant qu’OPS pour les 5 années qui viennent.

L’effectif de demandeurs d’emplois TH géré par Cap Emploi est de 1794 personnes fin 2017

Durant cette année, 1223 personnes ont été reçues chez CAP Emploi dont 878 qui étaient nouvelles.

Le résultat des placements est de 668 placements et 79% des offres recueillies qui ont donné lieu à un contrat.

8 contrat d’apprentissage ont été signés.

De nombreux partenariats sont mis en œuvre pour obtenir ces résultats.

Le service a par ailleurs confirmé sa certification ISO 9001.

Par ailleurs, CAP Emploi a déménagé en cours d’année pour passer du 130 avenue de la République à Cébazat, au 19 boulevard Berthelot à CHAMALIERES.

Ce nouvel emplacement a permis de proposer des locaux beaucoup plus agréables et accueillants aussi bien pour les personnes reçues que pour les salariés.

De plus, nous disposons maintenant de plusieurs espaces collectifs qui seront utilisés pour des réunions de groupe avec les demandeurs d’emploi ou les partenaires.

Les nouveaux bureaux disponibles nous permettront d’accueillir les salariés embauchés pour le maintien de manière satisfaisante.

ESAT

La mission :

L’ESAT a pour mission de donner une activité professionnelle à des personnes handicapées dont les capacités de travail réduites ne permettent pas l’accès à un emploi en entreprise ordinaire ni même en entreprise adaptée.

Il offre aux travailleurs handicapés une activité à caractère professionnel tout en leur apportant un soutien médico-social et éducatif.

L’ESAT de l’ADIS bénéficie d’une formule relativement originale. Il est dit « intégré », à savoir, les bénéficiaires sont répartis dans les trois entreprises adaptées du groupe. Ils exercent leur activité dans les ateliers au sein des équipes de travail, en fonction des capacités de travail propres à chacun.

La nomenclature de notre agrément a évolué en 2016 :

  • Une requalification de 28 places pour personnes souffrant de «déficience intellectuelle avec troubles associés »,
  • Un maintien des 10 places réservées à des personnes cérébro-lésées et,
  • Un nouvel agrément pour 2 places pour des personnes présentant une «déficience grave de la communication » (correspondant aux troubles majeurs des apprentissages).

La capacité d’accueil de l’établissement reste stable, autorisée à 40 places (EQTP).

Le flux :

Les entrées et sorties font l’objet d’une information systématique auprès de l’ARS et de la MDPH.

Sur l’année, nous avons procédé à 2 entrées : Une en janvier 2017, l’autre en octobre dernier.

Nous avons enregistré 2 départs en 2017 : Il s’agit d’une fin de placement suite à une démission pour l’un, en raison d’une inaptitude pour l’autre.

Effectif

Au 31 décembre 2017, nous accueillons 41 personnes pour 38.47 EQTP.

Au 31/12/2017, L’ESAT comptait 36 usagers travaillant à temps plein, pour 5 personnes à temps partiel. Ces dernières ont toutes travaillé à temps complet pour glisser ensuite sur du temps partiel en raison de l’aggravation de leurs problèmes de santé et de leur fatigabilité corrélée à l’avancée en âge.

Les personnes d’ESAT sont réparties sur les 3 entreprises adaptées comme suit :

  • ACTIV’ADIS accueille 18 personnes dont 1 à temps partiel, toutes réparties sur les différents ateliers de l’entreprise adaptée :

7 dans l’atelier « conditionnement »

3 dans l’atelier « montage-câblage »

4 dans l’atelier « Prépa-couture »

4 dans l’atelier « imprimerie-routage »

  • PHARM’ADIS accueille 15 personnes dont 3 à temps partiels.

La chaine « Mélisse » est conservée, elle accueille 4 usagers en plus grande difficulté ou vieillissants qui sont sous la responsabilité directe de la référente ESAT. Cette unité de travail s’adresse également ponctuellement à des usagers habituellement en intégration et qui rencontre temporairement des difficultés (professionnelles ou personnelles) nécessitant un encadrement renforcé. Enfin, les stagiaires sont également accueillis sur cette ligne lors de la phase d’adaptation et pour permettre une évaluation précise.

  • AGRADIS accueille 8 personnes dont 1 à temps partiel.

2 usagers travaillent dans l’équipe spécifique « Orange ». A l’origine réservée prioritairement aux personnes cérébro-lésées et bénéficiant à ce titre d’un encadrant spécifique, cette équipe a également évolué. Elle comprend désormais deux personnes vieillissantes. Elle accueille également les stagiaires lors des premiers jours lors de la phase d’adaptation.

Accompagnement des personnes accueillies

-L’ACCOMPAGNEMENT SOCIAL

Il est assuré par l’assistante sociale (responsable ESAT)

610 interventions sociales en faveur des usagers de l’ESAT. Elles se déclinent de la manière suivante :

352 entretiens,

114 démarches,

127 contacts avec les familles ou les partenaires,

17 accompagnements physiques.

Les entretiens : Au-delà de l’aspect quantitatif, il convient de repérer l’origine de la demande.

Les interventions à la demande des usagers eux-même. Ces entretiens conduisent souvent à des démarches indispensables à la résolution des difficultés qu’ils rencontrent.

Les entretiens à la demande de l’encadrement, souvent à propos de difficultés relationnelles  ou comportementales mineures ou ponctuelles ou bien parce que la personne a exprimé un problème particulier. Une orientation auprès de la psychologue peut-être proposée si besoin.

Les démarches recouvrent aussi bien l’aide à l’élaboration d’un courrier, qu’un contact téléphonique avec un partenaire dans le cadre d’une démarche concrète, le montage d’un dossier (avec ou sans enquête sociale), le déplacement dans une administration par exemple…

Les contacts avec les familles ou les partenaires : Il s’agit des échanges avec la famille, les référents des foyers d’hébergement, ou les délégués à la tutelle par exemple. Ces entretiens peuvent être purement informatifs, il peut s’agir également de synthèse dans le but de coordonner les actions.

Enfin, les accompagnements physiques qui sont limités, ils interviennent lorsque la résolution de la difficulté le nécessite.

–  L’ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE

Il est assuré par la psychologue qui intervient à temps partiel sur l’ESAT et les trois entreprises adaptées.

135 entretiens menés par la psychologue

99 entretiens auprès des usagers, au cas par cas

36 entretiens pour la construction de leur projet personnalisé,

À cela s’ajoutent des entretiens de supervision auprès des encadrants de terrain.

Lors de l’admission, la psychologue reçoit systématiquement la personne handicapée pour connaître son histoire, son parcours de vie (scolaire, volet médical,..), elle établit une anamnèse.

Ensuite, elle offre à chaque ouvrier qui le souhaite, un espace de parole dans lequel il peut relater son parcours, ses besoins et attentes, réfléchir à sa façon d’être et d’agir pour trouver des solutions dans ses relations professionnelles et personnelles en dépassant ainsi les situations anxiogènes qui jalonnent sa vie.

La psychologue peut également se mettre en relation avec le médecin qui suit la personne (médecin traitant, médecin psychiatre) ou orienter vers un suivi psychologique ou psychiatrique auprès d’un confrère.

Enfin elle peut intervenir auprès du personnel encadrant et des divers partenaires dans le but d’une coordination et cohérence des actions en faveur la personne handicapée.

–  L’ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL

A l’ADIS, du fait de la spécificité de son ESAT, l’encadrement professionnel est assuré par les chefs d’ateliers ou chefs d’équipes où sont répartis les usagers travaillant en intégration ou dans les deux équipes spécifiques «Mélisse» à PHARM’ADIS ou « Orange » à AGRADIS.

Sur chaque site (ACTIV’ADIS, PHARM’ADIS, AGRADIS) un référent ESAT est présent et peut intervenir en faveur des usagers. Il s’agit là d’une mission complémentaire à sa fonction propre d’encadrant.

Les trois référents ESAT contribuent ainsi à l’accompagnement des usagers soit en agissant directement auprès d’eux, soit en coopération étroite avec l’encadrement de terrain et la responsable ESAT.

Ils disposent d’un outil de suivi des personnes (grille mensuelle) et participent à des réunions de travail avec la responsable de l’ESAT et la psychologue.

ASSOCIATION

Le pôle associatif « Placement et maintien dans l’emploi » a été constitué avec l’acquisition et financement par l’association d’un bien immobilier, situé 19 boulevard Berthelot à Chamalières.

Guillaume BODET

Directeur Général

?