ADIS Conseil et Formation participe à un projet européen

ADIS Conseil et Formation participe à un projet européen PSYCH UP, cofinancé par le programme Européen de la Commission européenne Erasmus+, qui vise à améliorer l’accompagnement des personnes souffrant de troubles psychologiques au cours de leur parcours de formation, via l’émergence et la professionnalisation de « référents handicap psychique » dans les organismes de l’enseignement et de la formation professionnelle.

 

ADIS Conseil & Formation: un service dédié à l’accompagnement de votre politique handicap

 

Le handicap en entreprise : Un défi ? Un atout ? Une opportunité ? …

 

Trente ans après la loi instaurant l’obligation d’emploi des personnes en situation de handicap la perception du handicap a évolué mais les enjeux en terme de recrutement, d’intégration et de maintien dans l’emploi restent forts.

Pour dépasser la simple contrainte légale et ouvrir une réflexion plus globale sur l’entreprise, ADIS CONSEIL & FORMATION vous propose un service dédié pour vous appuyer dans la définition et la mise en œuvre de votre politique handicap, en cohérence avec vos valeurs et votre organisation.

ADIS CONSEIL & FORMATION est une entité du groupe ADIS qui œuvre depuis plus de 40 ans pour l’insertion socio-professionnelle des personnes en situation de handicap sur le Puy-de-Dôme. L’ADIS appartient à l’économie sociale et solidaire, avec un projet économique et un projet social portés par des valeurs humaines fortes. Notre expérience dans le champ du handicap et les 8 structures portées par l’ADIS, nous permettent de vous accompagner et de vous proposer un appui dans la gestion du handicap.

La politique handicap doit être une démarche structurée et planifiée car les enjeux pour votre entreprise sont multiples : ressources humaines, management, responsabilité sociétale, communication, prévention, gain financier etc. ADIS CONSEIL & FORMATION vous propose son expertise dans le pilotage de votre politique handicap (diagnostic conseil, déploiement de plans d’actions, prévention des risques, optimisation de la DOETH – Déclaration Obligatoire d’Emploi des Travailleurs Handicapés) et la prise en charge de la situation individuelle de vos salariés (bilan pour favoriser le maintien dans l’emploi et/ ou la reconversion professionnelle, analyse du poste de travail et mise en œuvre de l’aménagement du poste le cas échéant).

Depuis janvier 2018, ADIS Conseil & Formation s’est vu confié pour les départements du 03, 15 et 63 la mise en œuvre du dispositif Emploi Accompagné. C’est un dispositif innovant avec un accompagnement renforcé et personnalisé pour le salarié en situation de handicap et l’employeur. Il s’agit de favoriser un accès à l’emploi le plus rapide possible, avec un interlocuteur dédié et un appui quotidien. Ce dispositif vous permet d’intégrer le handicap dans votre démarche RSE et d’amorcer une approche différente sur le handicap et la diversité.

Pour que toutes ces réflexions puissent aboutir à une politique handicap réussie, il faut que vos collaborateurs la comprennent et se l’approprient. Pour susciter l’adhésion et l’action, ADIS CONSEIL & FORMATION propose également un appui sur la sensibilisation, la formation et la communication qui sont des leviers indispensables. Il s’agit de mieux connaître le handicap, pour mieux le comprendre et agir ensemble, parce que satisfaire à l’obligation d’emploi ne suffit pas…

 

 

Emilie MALBRANQUE –  Consultante prestations handicap

07.85.99.64.16
e.malbranque@adis-asso.com

19, bd Berthelot – Centre Beaulieu – 63 400 CHAMALIERES

Le Service Publique de l’emploi se réuni dans les locaux d’une entreprise adaptée

Le 30 juin 2017, le Service Publique de l’Emploi Départemental du Puy de Dôme avait décidé d’organiser sa rencontre dans les locaux d’une entreprise adaptée.

Cette rencontre étant axée plus spécifiquement sur les demandeurs d’emploi en situation de handicap, c’est tout naturellement que PHARM’ADIS, entreprise adaptée spécialisée dans le conditionnement de médicaments à usage humain et vétérinaire, a accepté que cette rencontre se déroule chez elle.

En présence de madame Danièle POLVE-MONTMASSON, Préfète du Puy de Dôme, des sous préfets de Thiers, d’Ambert et d’Issoire, de la directrice de l’unité territoriale de la DIRECCTE, du directeur territorial de POLE EMPLOI et de nombreux autres invités, la pharmacienne responsable de production et la pharmacienne responsable du management de la qualité ont pu faire découvrir les compétences et l’organisation de leur entreprise à leur hôtes.

Cette initiative a été très appréciée par l’ensemble des participants, et madame le préfète n’a pas manqué de remercier, au travers du gérant de PHARM’ADIS, l’ensemble des salariés pour leur accueil et la qualité de leur travail.

Cette initiative venait en compléter une autre, prise quelque temps auparavant par CAP EMPLOI et POLE EMPLOI avec le soutien de l’UNEA : Mettre en œuvre un club RH entre les entreprises adaptées du département, Pôle Emploi et Cap Emploi pour favoriser le recrutement des demandeurs d’emploi en situation de handicap.

Vigilance face aux faux démarcheurs et aux fausses promesses d’exonération de la contribution AGEFIPH

En cette période de finalisation des DOETH, nous constatons une nouvelle recrudescence des démarchages auprès des entreprises sur l’ensemble du territoire par des individus peu scrupuleux qui se prétendent commerciaux de structures des secteurs adapté (Entreprise Adaptée)  et protégé (ESAT), salariés de l’AGEFIPH ou parfois même salariés de l’UNEA. Il s’avère même que certaines structures soient fictives.

Il est bien entendu que l’UNEA n’a rien à voir dans de telles pratiques et au contraire et notre union est fermement opposée à ce style de démarche.

Une sollicitation assortie de menaces

Nous dénonçons ces démarchages téléphoniques forcés, culpabilisant dont l’argumentaire est souvent totalement faux et vise à vendre des produits prétendus fabriqués par des salariés des secteurs adapté et protégé, à des prix prohibitifs, en jouant sur le triplement de la contribution  Agefiph pour les entreprises qui ne respectent pas l’obligation d’emploi de 6% de travailleurs handicapés.

Des menaces de contrôle par les services de l’Agefiph ou de la DIRECCTE sont même avancées.

Des informations très généralement mensongères

Ces personnes tiennent généralement des propos inexacts notamment sur le montant de la contribution à verser et sur les modes de calcul de votre obligation d’emploi. Attention, vous risquez d’être victime d’une escroquerie et de devoir – au surplus – régler l’intégralité de votre contribution à l’Agefiph.

Pour mémoire, la surcontribution Agefiph ne s’appliquera pas pour les entreprises :

  • Qui ont un salarié bénéficiaire de l’OETH dans leurs effectifs
  • Qui ont passé des commandes avec les établissements des secteurs Adapté et protégé (supérieur au montant minimum défini dans le décret 2012-943 : de 400 fois le Smic horaire à 600 fois le Smic horaire) sur une période de 4 ans.

Ces personnes peu scrupuleuses vous promettent également des « exonérations » sur 100% du montant de la facture de produits achetés. Nous tenons rappeler que les modalités de calcul des équivalences d’emploi se réalisent sur la notion de chiffre d’affaires utile (chiffre d’affaires – prix des matières premières – frais commerciaux – consommation)

Sur cette nature d’achat, il est donc impossible de calculer des équivalences d’emploi sur 100% du montant de la facture

Ne donnez pas suite et informez nous

Entreprises, si vous êtes victimes de ce type de démarchage, ne donnez bien sûr aucune suite, relevez tous les éléments possibles vous permettant d’alerter les services de la Direccte ou de la DGCCRF  et n’hésitez pas à nous en informer : info@unea.fr ou d’informer l’agefiph  doeth@agefiph.asso.fr

UNE INNOVATION POUR PARLER DU HANDICAP

Un laboratoire pharmaceutique, une entreprise adaptée et un organisme de formation s’associent…

Dans la continuité des actions menées par le laboratoire pharmaceutique GALDERMA dans le cadre de sa politique handicap, une journée de sensibilisation réalisée au sein de l’entreprise adaptée PHARM’ADIS et animée par ADIS Conseil et Formation a permis à 10 salariés de bénéficier d’une journée de formation.

Au programme

Une matinée de sensibilisation pour lever les préjugés : « Qu’est-ce que le handicap, de quoi parlons-nous vraiment »

Une après-midi d’intégration sur les chaines de production de PHARM’ADIS auprès de salariés reconnus travailleurs handicapés.

Le déjeuner servi a été préparé par un ESAT auvergnat.

 

Retours des participants sur cette journée

« Admiratif devant le travail complexe réalisé par les salariés en situation de handicap ! »

« Belle journée de découverte sur le handicap !  Implication, volonté et empathie sont les mots qui caractérisent vraiment PHARM’ADIS »

« Très enrichissant sur le plan humain. Les différences n’empêchent pas la performance »

« Impossible de deviner la présence du handicap pendant que je travaillais avec les salariés : invisible ! »

 

Partager, comprendre, changer de regard : un bilan positif pour les participants et les salariés, chacun s’étant enrichi au contact de l’autre.

 

Le cercle de l’innovation sociale du club des 1000 :

Le cercle de l’innovation sociale du club des 1000:

 

Les 50 réponses aux questions que se posent les dirigeants d’entreprise…

Diminuer votre contribution AGEFIPH: ne passez pas à coté !

La fin de l’année approche, et la période des comptes en termes d’obligation d’emploi des travailleurs handicapés aussi!

La loi permet aux établissements de déduire du montant de leur contribution certaines dépenses effectuées. Ces dépenses doivent avoir pour finalité l’accueil, l’insertion ou le maintien dans l’emploi des bénéficiaires au sein de l’établissement ou doivent avoir pour objet de faciliter l’accès des personnes handicapés à la vie professionnelle.

Dans ce cadre là, vous pouvez trouver les modalités générales en cliquant ici .

Nous tenons cependant à vous rappeler quelques-unes de ces modalités: Lire la suite

Réduisez vos cotisations AT/MP

ADIS Conseil et Formation

Habilité par l’INRS depuis mars 2015 à dispenser la formation PRAP.

* * *

Mettre en place cette formation vous permet de:

– Limiter les risques AT/MP en rendant vos salariés acteurs de la prévention dans l’entreprise

– Amener des personnes qui n’ont pas l’habitude de se former à le faire

 

Nombreuses possibilités de prise en charge , contactez nous pour un conseil gratuit.

prap

Bienveillance et Attention !

Bienveillance et Attention ! Les pépites de l’efficience et du bien-être en entreprise

Publié le 04/03/2015 sur le journal de l’éco

 « Tout ce qui nous fait accepter la vie est bon, tout ce qui nous la fait refuser est médiocre et provisoire » nous enseigne Jean-Claude Ameisen, Médecin, chercheur et professeur d’immunologie à l’université Paris-Diderot et par ailleurs Président du Comité consultatif national d’éthique. A l’heure du « French Bashing » et de la désespérance contagieuse et  face au changement accéléré et à la difficulté d’agir en prise avec le réel quand on peine à le lire tant il est touffu, contradictoire, hétérogène, bref complexe, Claude Ameisen attire notre attention sur le fait que la paix n’est pas dans le monde mais dans le regard de paix que nous portons sur ce monde ».

 

Quand on veut faire accepter une rupture… il faut commencer par sécuriser…

Nous sommes confrontés à une situation complexe ou l’innovation, garant de notre pérennité, nous oblige à sortir de notre zone de confort qui assure de façon paradoxale notre sécurité. L’innovation dans l’entreprise comme dans la création artistique nécessite d’adopter une vision nouvelle de la réalité qui va inéluctablement provoquer une rupture destructrice de l’ordre établi dans lequel nous évoluons et auquel nous sommes familiers. Quand on veut faire accepter une rupture ou un changement brutal il faut, de façon paradoxale, commencer par sécuriser et flatter les personnes concernées par cette mutation, et plus la rupture est brutale et inexplicable par des mots plus il faut pratiquer une extrême bienveillance et porter son attention aux personnes afin d’éviter des réactions de rejet et de violence à l’encontre des innovations proposées. L’exemple édifiant et réussi des Impressionnistes, grâce à la stratégie qu’ils ont imaginée et mise en place à la fin du 19éme siècle pour faire accepter leur rupture artistique avec le classicisme intemporel et anesthésié de leurs prédécesseurs, éclaire particulièrement la situation que nous traversons actuellement.

La tourmente économique que nous traversons associée à la nécessité d’innover a pour effet de cristalliser l’attention de beaucoup de managers sur la peur d’échouer et sur l’obsession de la performance à tout prix. Cette attitude mentale les pousse à vouloir tout prévoir et contrôler en se focalisant sur la tâche et le résultat et les décentre ainsi de la raison d’être du management, à savoir : l’accompagnement des hommes dans le but de les faire grandir. Cette perte de sens de la fonction du manager qui devrait progressivement passer d’une position hiérarchique à une posture de coach entraine de sérieux dysfonctionnements et une disparition de la bienveillance dans les relations interpersonnelles.

Créer de la confiance et pratiquer la bienveillance…

Bien au contraire les managers devraient s’employer à créer de la confiance et à pratiquer la bienveillance envers leurs collaborateurs pour lever leurs peurs et leur inquiétudes et les rendant ainsi plus audacieux, plus imaginatifs et créatifs. Selon Laurie Mondillon enseignant chercheur spécialiste de la psychologie des émotions et de la gestion du stress, les managers doivent faire de la prévention en aidant leurs salariés à se responsabiliser et construire leur santé et leur bien-être et pas seulement s’occuper d’eux quand ils ont fait un burnout ou un accident cardio-vasculaire ceci d’autant plus que les prévisions en matière de santé au travail laissent augurer d’ici 2020 un accroissement spectaculaire de ces deux fléaux en entreprise.

Au lieu de se laisser envahir par des images et des sons saturés d’informations chaotiques, brutales et inquiétantes Jean Claude Ameisen nous invite, à la lecture des derniers travaux de laboratoire effectués par des scientifiques Japonais à nous plonger dans un univers saturé d’images de bébés pleines de tendresse et d’émotions. Stupeur et tremblement qui aurait pu pronostiquer que la vue d’images représentant de jeunes enfants pouvait à ce point, sans effort et volonté affichée, développer notre empathie et changer, notre humeur, la qualité de notre attention à l’autre, notre désir de coopération mais surtout la qualité et l’efficience de notre travail.

Le manager se doit de devenir un passeur…

Dans le même sens, et à l’éclairage d’une réflexion de Boris Cyrulnik, le manager se doit de devenir un passeur qui aide avec bienveillance et tempérance ses collaborateurs à concilier « deux courants contraires qui les entrainent l’un à devenir eux-mêmes en s’arrachant à leur groupe, l’autre à appartenir à leur groupe, ce qui les ampute d’une partie de leurs potentialités en leur donnant une personnalité collective ». C’est à ce prix que les managers permettront à leurs collaborateurs de retrouver la confiance et la sérénité nécessaires pour assurer leur bien-être et satisfaire de façon pérenne aux exigences d’adaptation, d’innovation et d’efficience imposées par la compétition économique.

J’invite les dirigeants et les managers à lâcher prise…

Le rôle de l’artiste est de nous questionner, de nous déranger sans pour autant nous agresser en stimulant nos yeux anesthésiés par tant d’images qui déferlent au quotidien. Sur les pas de l’artiste, j’invite les dirigeants et les managers à lâcher prise, à mieux sentir et observer leur environnement dans l’instant présent et à être plus bienveillant envers eux même et les autres. Ils développeront ainsi leur vision prospective et leur créativité et pourront répondre collectivement, avec bien-être et efficience, aux nombreux défis en termes d’innovation et de performance auxquels ils sont confrontés. Pour ce faire ils peuvent se tourner vers des méthodes aujourd’hui validées scientifiquement en découvrant puis en pratiquant au quotidien des techniques telles que la « Mindfulness » ou « Méditation en Pleine conscience » et la « Cohérence cardiaque ».

Une chronique du Journal de l’éco
Go Between
contacter: gobetween@gobetween.net

Accepter de reconnaitre les capacités de chacun…

Voir la vidéo